Eau et Électricité : Des fortunes mitigées à fin mars 2023

 

Les secteurs eau et électricité ont connu des fortunes diverses à fin mars 2023. Effectuée à travers la dernière Note de conjoncture sectorielle du ministère de l’Économie et de la Relance, l’analyse de ses données indique, s’agissant par exemple de l’électricité, que son indice de production a fléchi à 1,1% sur la période d’étude.

Enfants dans une pompe publique dans la ville de Moanda, au sud-est du Gabon. © Gabonreview

 

A fin mars 2023, selon les chiffres de la dernière Note de conjoncture sectorielle publiée par le ministère de l’Économie et de la Relance, le secteur eau et électricité n’a pas enregistré d’excellentes performances.

Le document officiel indique en effet, concernant la production d’électricité, qu’elle a légèrement augmenté de 0,6% entre le dernier trimestre de l’année 2022 et le premier de l’année en cours. Ce qui s’explique, souligne la Note, par les efforts fournis par la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). Dans le même temps, les achats auprès de la Société de patrimoine ont reculé sur la période sous revue. Cela s’expliquant par la forte baisse d’activité des opérateurs miniers.

Pour ce qui est de l’eau, l’indice de production a fléchi de 1,1% au premier trimestre 2023. Le repli s’explique là aussi, soutient la Note de conjoncture, par la persistance des difficultés à approvisionner certaines localités en carburant, obérant ainsi l’activité de l’entreprise. En glissement annuel cependant, on enregistre une hausse de la production (+2%).

Laisser un commentaire