Accès aux marchés publics : 950 PME gabonaises du secteur des travaux publics sélectionnées

Le Ministre des Travaux publics, Flavien Nznengui Nzoundou  clôturant le 08 janvier à Libreville  les travaux de la commission interministerielle  sur la sélection des PME gabonaises devant être éligibles aux  appels d’offres des marchés publics © TP

La commission intermisterielle mise en place par le Ministère des Travaux publics pour sélectionner les PME du secteur des BTP, a, au terme des travaux, retenu 950 PME gabonaises qui devront pouvoir avoir accès aux marchés publics dont le montant est intérieur ou égal à 150 millions de FCFA, conformément aux fermes instructions du Président de la Transition, le général Brice Clotaire Oligui Nguema.

« Nous sommes dans la préférence gabonaise pour les marchés ne dépassant  150 millions de FCFA ;   toutes les PME gabonaises sont autorisées à compétir, donc elles sont mises en concurrence », a annoncé en clôturant les travaux de la commission, Flavien Nzengui Nzoundou, Ministre des Travaux publics.

La commission composée des techniciens des ministères des travaux publics,  de l’économie, du commerce et des PME, a, travaillé du 02 au 05 janvier 2024. Elle a rejeté 27 dossiers ne remplissant pas les critères et 23 autres sont appelés à être complétés.

Ne seront eligibles  aux marchés publics que ces PME dites gabonaises, c’est-à-dire, détenues par des gabonais. Les PME de droits gabonais, celles créées au Gabon par des expatriés, ne seront pas prises en comptes.

Pour le membre du gouvernement , « nous allons regarder comment est-ce que ces PME là vont sous-traiter dans les marchés  obtenus par les entreprises majores ; tout comme comment est ce qu’elles peuvent aussi sous-traiter  auprès d’autres PME gabonaises ».

Pour soumissionner, ces PME devront préalablement disposer de « l’agrément PME », outil essentiel et obligatoire dans l’attribution des marchés publics. Les dossiers seront donc transmis au ministère des PME pour la délivrance de ce document.

« L’agrément PME nous permet à la fois de vérifier sur pièce les documents éligibles des PME,  mais aussi et surtout d’aller dans les entreprises, de vérifier l’effectivité des informations contenues dans les documents », a indiqué Hugues Severin Balikidra, Chargé d’étude du Ministre du commerce et des PME, par ailleurs membre de la commission interministerielle.

Le Ministère des travaux publics, veut  également mettre en place un mécanisme visant à accroitre le nombre des PME gabonaises dans l’exécution d’un allotissement.

Sydney IVEMBI

Laisser un commentaire