« Nous avons un potentiel énorme dans les domaines pétrolier et gazier et une stabilité politique et sociale » (Marcel Abeke à Cape Town)

Participant à l’Afica Oil Week(AOW), la « Semaine africaine du Pétrole » qui se tient du 10 au 13 octobre 2023 à Cape Town en Afrique du Sud, le Ministre du Pétrole, Marcel Abeke, en bon VRP, a, vanté le potentiel du bassin sédimentaire gabonais avant d’appeler les hommes d’affaires désireux de saisir ces opportunités en venant investir massivement au Gabon.

 « Nous avons un potentiel énorme dans les domaines pétrolier et gazier et une stabilité politique et sociale », a présenté M. Abeke devant un parterre des potentiels investisseurs.

Pour lui, « nous sommes engagés à offrir à tous ceux qui souhaitent venir investir chez nous, des conditions optimales qui permettront le développement de leurs activités tout en garantissant nos propres intérêts ».

Dans sa présentation, le Ministre du Pétrole, a indiqué que, au-delà de la mise en valeur des blocs pétroliers déjà disponibles, l’ambition du Gabon est de relancer l’exploration pétrolière, aussi bien sur terre qu’en mer en vue du renouvellement de ses réserves.

Dans cette optique, un ensemble de mesures ont été adoptées, notamment a-t-il souligné : la réduction drastique du bonus de signature qui devra désormais correspondre à un montant symbolique, proche des frais de dossier, car celui-ci constitue, de l’aveu même des investisseurs avec lesquels « nous échangeons continuellement, l’un des facteurs décourageant l’investissement direct dans le secteur des hydrocarbures ».

Comme avantages relevé, « l’aménagement, après discussion avec nos partenaires techniques, de mécanismes permettant de laisser plus de souplesse aux investisseurs, en ce qui concerne les coûts d’achat des données considérés parfois prohibitifs ; l’encouragement des processus de négociation de gré à gré, prévus par le Code des Hydrocarbures, en incitant les investisseurs potentiels à manifester directement leur intérêt auprès de l’Administration, sans nécessairement attendre la publication des appels d’offre, mais également le développement d’appel d’offres ciblés, destinés à un nombre restreint et préalablement identifiés d’opérateurs ».

Avec une production de 73,2 millions de barils produits par l’ensemble des opérateurs en 2021, le Gabon dont la manne pétrolière est en déclin, occupe le 5ème rang des producteurs pétroliers en Afrique subsaharienne après le Nigéria, l’Angola, le Congo, et la Guinée équatoriale.

Camille Boussoughou

Laisser un commentaire