Aide publique au développement : 76 millions d’euros engagés par l’AFD au Gabon en 2022

 

Dans le cadre de ses activités et interventions au Gabon, au cours de l’exercice 2022, l’Agence française de développement (AFD) a débloqué 76,6 millions d’euros, soit (50,161 milliards de francs CFA) pour 11 projets en exécution.

L’AFD a engagé 76,6 millions d’euros au Gabon en 2022 au titre d’aide publique au développement, pour 11 projets en exécution. © D.R.

 

Selon le bilan d’activité Afrique centrale 2022, de l’Agence française de développement, le Gabon, quatrième pays après le Congo en termes de montants perçus et de projets en exécution, a capté en 2022, pour 11 projets en réalisation, 76,6 millions d’euros soit 15,96% des 480 millions d’euros mis à disposition pour les projets en Afrique centrale sur la même période. Cet appui financier, en hausse de 31,6 millions d’euros par rapport à 2021, a essentiellement été orienté vers la protection de la biodiversité, l’accès à la santé et à l’éducation.

«Les engagements de l’AFD en 2022 ont permis de réaliser un diagnostic des enjeux de genre et d’égalité femmes-hommes au Gabon ainsi qu’une étude de faisabilité pour un projet dans le secteur de l’éducation et de l’enseignement technique, dans une perspective de transformation sociale», précise la Direction régionale Afrique centrale (DRAC) du groupe Agence française de développement.

En Afrique centrale, ce sont 480 millions d’euros engagés sur 48 projets dans les secteurs de la sécurité alimentaire, le développement urbain, l’éducation et la formation professionnelle et l’appui aux politiques publiques, contre 254,6 millions en 2021.

La cartographie de répartition des investissements de l’AFD dans la sous-région, classe le Cameroun en tête avec (198,1 millions d’euros débloqués pour 55 projets en exécution), suivi de la RDC avec (158,2 millions d’euros et 42 projets en exécution), du Congo (97,8 millions d’euros et 27 projets en réalisation), le Gabon (76,6 millions d’euros contre 11 projets en cours de réalisation), enfin la République centrafricaine (17,5 millions d’euros) pour 27 projets en exécution. À cette répartition par pays, s’ajoute un projet multi-pays de 8 millions d’euros pour l’insertion à l’emploi et l’entrepreneuriat des femmes avec un consortium d’ONG.

Laisser un commentaire