Privés des primes depuis des années, les employés de la société Nouvelle Gabon Maning ne veulent plus de cet esclavagisme

Des dizaines d’employés de la société Nouvelle Gabon Maning, déployés au sein de la sous-traitance, ont, déposé un préavis de grève pour exiger les meilleures conditions de vie et de travail, par la codification des primes payées seulement à une catégorie d’agents de cette entreprise indienne qui exploite le Manganèse à Franceville et à Okondja, dans la province du Haut Ogooué (sud-est).

« Nous collectif de sous-traitance de la société Nouvelle Gabon  Maning,  Franceville et Okondja, nous disons non à la précarité de niveau supérieur, nous réclamons vivement des primes suivantes : la prime de polyvalence , la prime de technicité , la prime de responsabilité, la prime de risque, la prime de hauteur, la prime d’ancienneté  et  la restauration des heures de nuit », a fait observer Louis Sosthène, porte-parole du collectif d’employé lésés.

Dans le chapelet de revendications, les agents réclament l’application par l’employeur, la nouvelle grille salariale du secteur minier, pour les permettre de percevoir dorénavant des meilleurs salaires.

« Les employés affectés à la sous-traitance sous le contrôle de la Nouvelle Gabon Maning,  non jamais bénéficié de la prime de production, or nous produisons nuit et jour depuis plusieurs années ; nous ne voulons plus faire 4 à 7 ans à la sous-traitance que l’on ne bénéficie d’aucun avantage, qui ne prévoit aucun plan de carrière », a-t-il souligné avec exaspération.

Camille Boussoughou

Laisser un commentaire