Gabon vs RDC : Vers un remake du 25 mars 2021 ?

 

À quelques heures du match décisif entre le Gabon et la République démocratique du Congo, comptant pour la cinquième journée des éliminatoires pour la CAN 2023, les amoureux du ballon rond se remémorent les belles images de la confrontation du 25 mars 2021, entre les deux équipes, au stade de Franceville. Avec l’espoir d’une réédition du score final de 3-0…

Le duel entre la Panthère Pierre-Emerick Aubameyang et le Léopard Chancel Mbemba. © Fegafoot

 

Le 18 juin 2023, les Panthères du Gabon croiseront les crampons contre les Léopards de la République démocratique du Congo (RDC), au stade de Franceville, dans le cadre de la cinquième journée des qualifications à la Coupe d’Afrique des Nations 2023. Une rencontre aux allures de réédition de la confrontation du 25 mars 2021, entre les deux équipes, sur les mêmes installations, et s’étant soldée par un score de 3-0 en faveur des hommes de Patrice Neveu. Ce qui offrait au Gabon son ticket pour la précédente Can, 2021 au Cameroun.

Trop de coïncidences, en un écart de deux ans, entre ces fauves qui se connaissent bien et prennent pleinement de plaisir et de vivacité pour imposer l’une et l’autre sa suprématie. Les rencontres du 25 mars 2021 et du 18 juin 2023, interviennent dans le cadre de la cinquième journée des qualifications pour la Coupe d’Afrique des Nations, sur le même site, le stade de Rénovation, en présence de l’attaquant Pierre-Emerick Aubameyang (Prix Marc Vivien Foé 2013) et du défenseur Chancel Mbemba ( Prix Marc-Vivien Foé 2022). Si le score en mars 2021 affichait 3-0, l’optimisme du douzième homme des Panthères parie sur 3-0 en faveur du Gabon.

Un moment de la conférence de presse des Panthères du Gabon, le 17 juin 2023, au stade de Franceville. © Gabonreview

En effet, le 25 mars 2021, à l’occasion de la cinquième journée des éliminatoires pour la CAN 2021, les Léopards de la RDC s’étaient lourdement inclinés à Franceville, face aux Panthères de Pierre-Emerick Aubameyang, auteur du dernier but de la partie (3-0).

Ce 18 juin 2023, le nouveau lauréat du prix Marc-Vivien Foé, Chancel Mbemba, retrouvera l’attaquant de Chelsea pour le remake de la cinquième journée des qualifications de la CAN, édition 2023. Cette fois, les hommes de Sébastien Desabre nommé en tant que nouveau sélectionneur des Léopards en début août 2022, alors qu’il était sous contrat avec le club de Ligue 2 de Niort dans le Sud-ouest de la France, entendent laver l’affront et se relancer dans la course pour un ticket vers le pays des Eléphants.

«C’est toujours très passionnant et génial de jouer avec et face à de très bons joueurs de haut niveau. Le Gabon n’a pas que Pierre Aubameyang comme grand joueur, ils sont nombreux. Alors oui, ça va être un régal et surtout une belle bataille. Ce sont des duels auxquels tout compétiteur adore se frotter, mais pour cette fois-ci, nous (Léopards – ndrl) on est déterminé à l’emporter quel que soit le prix», a récemment lancé Chancel Mbemba dans l’émission Radio Foot International sur les ondes de la radio RFI.

Peu importe le score à l’issue de la confrontation, un seul objectif pour les Panthères : arracher la qualification pour la Côte-d’Ivoire dès ce dimanche. Une seule statistique peut conforter les Gabonais sur le plan psychologique, à savoir que lors de trois dernières confrontations entre les deux pays, sanctionnées par deux victoires et un nul a l’avantage des Panthères, les Léopards n’ont pas inscrit le moindre but.

«Chaque match a son histoire et nôtre objectif est de décrocher la victoire à l’issue de la rencontre de demain et de prendre rendez-vous avec la Côte-d’Ivoire. Et pour cela, nous sommes conscients qu’il nous faudra, tactiquement, vite imposer notre jeu à notre adversaire qui est une grande équipe, mais également obtenir le soutien de notre public», a déclaré le sélectionneur national, Patrice Neveu.

Avec quatre journées disputées, le Gabon occupe la tête de ce groupe I, cumulant un total de 7 points. Le Soudan vient juste derrière avec 6 unités au compteur. La Mauritanie, classée 3ème avec 5 points, peut encore croire en ses chances de qualification. Tout comme la RDC, qui avec 4 points, n’a toutefois quasiment plus le droit à l’erreur.

Laisser un commentaire