Affaire Floris Djave : La Caf déboute le Cameroun et valide la qualification du Gabon à la Can U23

 

Le Contentieux qui opposait les Panthères du Gabon U23 aux Lions indomptables du Cameroun sur l’affaire Floris Djave a été vidé. Dans une décision rendue ce jeudi 8 juin, le jury d’appel a jugé recevable l’appel du Gabon. Le Gabon est donc qualifié pour la phase finale de la Can U23 prévue au Maroc. Saturnin Ibela et ses poulains peuvent sereinement préparer la compétition et espérer faire bonne figure comme en 2011.

Saturnin Ibela peut sereinement préparer ses poulains pour mieux aborder la compétition dans quelques mois. © Gabonreview (montage)

 

Les Panthères du Gabon U23 sont qualifiées pour la Coupe d’Afrique des nations U23 prévue dans quelques mois au Maroc. Saturnin Ibela peut sereinement préparer ses poulains pour mieux aborder la compétition dans quelques mois. Alors que toute la nation était inquiète après la décision du jury disciplinaire de la Caf de disqualifier le Gabon après la réserve introduite par le Cameroun en mai dernier suite à l’affaire Floris Djave, le jury d’appel de la Caf vient de dissiper les inquiétudes des Gabonais. 

Dans une décision rendue le 8 juin, l’instance de la Caf a débouté le Cameroun et entériné la qualification du Gabon acquise sur la pelouse à Yaoundé après l’épreuve de tirs aux buts. 

Réuni le 7 juin pour statuer sur l’affaire, le jury d’appel de la Caf a jugé « recevable » le recours introduit par la Fédération gabonaise de football en mai dernier après que le jury disciplinaire de la Caf avait décidé de suspendre le Gabon et de le remplacer par un autre pays.

L’instance de la Caf a donc annulé «en toutes ses dispositions, la décision 006-ALG du 10.05.2023 rendue par le jury disciplinaire de la Caf et par ricochet la décision de la Commission d’organisation du 27 mai 2023» de faire remplacer le Gabon par une autre équipe. 

Par la même occasion, la Caf a «ordonné le remboursement des frais d’appel à l’appelant en vertu des dispositions de l’article 58 du Code de discipline de la Caf avant de rejeter toutes les autres demandes». 

© Fegafoot

Une décision saluée par le président de la fédération gabonaise de football joint par la rédaction de Gabonreview. «La décision de la Caf n’est que justice. Le Gabon a acquis sa qualification sur le terrain. Il n’y avait pas de raison que nous soyons disqualifiés pour des problèmes administratifs», a déclaré Pierre-Alain Mounguengui.

Le Contentieux remonte en mai 2023, lors de la double confrontation en phase éliminatoires entre le Gabon et le Cameroun. Au match aller à Franceville, le Cameroun avait introduit une réserve en alléguant que le joueur Floris Djave avait une double identité.

Après examen, le jury disciplinaire avait décidé de suspendre le Gabon et demandé à la Commission d’organisation de remplacer. Ayant trouvé la décision inique, le Gabon avait interjeté appel. Un appel qui a connu son épilogue le 8 juin avec la décision qui lui donne raison. Il revient donc à la partie camerounaise, si elle le souhaite, de se référer au Tribunal arbitral de sport (TAS) pour contester la décision du jury d’appel de la Caf. Une démarche qui, bien que prévue par l’article 48 des statuts de la Caf, a une infime chance d’aboutir, au regard des délais qui restent avant le coup d’envoi de la Can au Maroc.

Laisser un commentaire